Cycle d’étude sur la Jeune danse française

La Jeune danse française aussi appelée Nouvelle danse française est un courant de danse contemporaine qui débute en France dans les années 1970 sous l’impulsion de quelques jeunes danseurs et chorégraphes cherchant à développer un langage chorégraphique novateur, se détachant notamment de la danse moderne et de l’institution de l’Opéra de Paris.

Ce mouvement artistique contribuera à l’institutionnalisation de la danse contemporaine à partir de 1981 sous l’impulsion du Ministère de la Culture, qui créera des Centres chorégraphiques nationaux où Seront nommés des chorégraphes afin de développer leurs recherches et de les présenter dans les régions.

Parmi les figures les plus influentes de cette période, on peut citer : Carolyn Carlson, Dominique Bagouet, Daniel Larrieu, Maguy Marin, Claude Brumachon, Philippe Decouflé, Jean-Claude Gallotta, Angelin Preljocaj.

Programme des interventions

- Mardi 27 mars - Atelier de pratique sur la danse des années 1980 et sur le chorégraphe Jean-Claude Gallotta avec Yannick Hugron.

Yannick Hugron débute sa formation à Montpellier puis la complète au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon.

En 1998, Jean-Claude Gallotta l’accueille comme stagiaire pour la reprise de la Petite renarde rusée.

Depuis, il est engagé comme interprète au Centre chorégraphique national de Grenoble et participe notamment à la création de Presque Don Quichotte en 1999, des Larmes de Marco Polo en 2000, de 99 duos en 2002 et de Trois générations en 2004.

En 2005 il danse dans les Sept péchés capitaux, un spectacle coréalisé par Jean-Claude Gallotta et Hans Peter Cloos. Il participe à la création de Cher Ulysse en 2007 et à la création de L’Homme à tête de chou en 2009 (que certains de nos élèves ont vu il y a deux ans).

- Mardi 3 avril - Spectacle au Prisme : Le Sacre du printemps par Jean-Claude Gallotta.

Jean-Claude Gallotta est un danseur et chorégraphe.

Après un séjour à New York de 1976 à 1978 où il étudie auprès de Merce Cunningham, il fonde en 1979 avec Mathilde Altaraz, son assistante et compagne, le groupe Émile-Dubois avec lequel il va réaliser de nombreuses chorégraphies, parmi lesquelles on peut citer : Ulysse (revisité à quatre reprises), Mammame, Docteur Labus, ou plus récemment Trois Générations.

Directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble, il est considéré depuis le début des années 1980 comme l’un des plus importants représentants de la Jeune danse française dont il a largement participé à l’essor et à la reconnaissance publique et institutionnelle.

- Mercredi 4 avril - Conférence de Sonia Schoonjeans sur la Jeune danse française.

Cette conférence sera l’occasion pour nos élèves de découvrir ou de redécouvrir ce courant artistique, ses revendications mais aussi d‘appréhender la manière dont s’est institutionnalisée la danse contemporaine en France.

Voir en ligne : interview de Jean-Claude Gallotta sur Le Sacre du printemps

Répondre à cet article

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 

Explorer