Un après-midi indien pour deux élèves de 2de du lycée Bascan

Mercredi 15 avril, deux élèves de Bascan ont eu le privilège de s’entretenir avec M. Anshuman Gaur, conseiller économique et commercial de l’Ambassade de l’Inde à Paris, dans le cadre du projet interacadémique (Paris-Créteil-Versailles) « Lycéens franciliens, notre COP21 ».

Bandeau haut

Photo1
Thomas et Guillaume devant l’entrée de l’Ambassade de l’Inde à Paris.

Guillaume Pomade (élève de 2de1) et Thomas Tarantino (élève de 2de2), accompagnés de M. Thizeau, professeur des Sciences de la vie et de la Terre, ont été reçus à l’Ambassade de l’Inde à Paris.

Cette rencontre est intervenue trois jours après la visite officielle du Premier ministre indien, Narendra Modi, en France.

Durant 45 minutes, après avoir rappelé les objectifs du projet « Lycéens franciliens, notre COP21 », Guillaume et Thomas ont pu poser, alternativement, une série de questions dont les réponses furent précises et riches d’enseignement.

Ces dernières leur permettront de confronter la réalité des négociations diplomatiques sur l’environnement avec leur travail de préparation pour la simulation lycéenne d’une conférence sur le réchauffement climatique qui aura lieu le 6 mai prochain au lycée du Bourget où six élèves du lycée Bascan y représenteront l’Inde.

Photo1
De gauche à droite : Julien Sineux (agent administratif et traducteur à l’Ambassade), Guillaume Pomade, M. Anshuman Gaur (Conseiller économique et commercial), Thomas Tarantino.

Le contenu de l’entretien a permis de réaffirmer la position Franco-Indienne sur le changement climatique, formulée lors d’une déclaration conjointe par le Président de la République française et le Premier Ministre Indien, au cours de sa dernière visite en France.

« S’attaquer au problème du changement climatique revêt une importance capitale, dans l’intérêt du monde d’aujourd’hui et des générations futures.

Le Premier Ministre a accordé tout son soutien à la France en vue de la réussite de la COP 21 qui doit se tenir à Paris à la fin de l’année.

Le Président français et le Premier Ministre indien ont exprimé leur conviction que la Conférence de Paris aboutirait à un accord historique pour l’après-2020.

Cela renforcera encore la détermination et les efforts de la communauté internationale visant à relever le grave défi du changement climatique, à faciliter l’accès à des solutions bas carbone et à un développement résilient et durable, tout en contenant le réchauffement climatique mondial sous la barre des 2° C.

Ils ont souligné l’importance d’œuvrer de concert et avec d’autres pays pour parvenir à Paris à un accord sur le climat ambitieux, global, universel, équilibré et équitable qui encourage également une véritable coopération technologique en matière d’adaptation et d’atténuation et un appui financier pour relever ce défi mondial commun.

Les contributions prévues déterminées au niveau national qui seront soumises par les parties en amont de la COP 21 constitueront une étape importante avant Paris.

Ils ont en outre souligné qu’il importait d’agir sans tarder pour relever le niveau d’ambition avant 2020, et de tenir les engagements pris pour l’avant-2020.

Ils ont également salué la contribution de plusieurs initiatives volontaires internationales à l’action multilatérale pour le climat sous les auspices de la CCNUCC.

Dans ce contexte, les dirigeants ont fait valoir l’importance d’intensifier la coopération franco-indienne dans le cadre de projets communs de recherche et de développement et concernant l’innovation technologique et la diffusion de solutions en matière d’énergie propre et d’efficacité énergétique facilitant la transition vers une économie sobre en carbone et capable de s’adapter au changement climatique. »

La contribution nationale de l’Inde sera rendue publique en juin prochain.

Photo2
De gauche à droite : Thomas, Guillaume et M. Anshuman Gaur de part et d’autre la représentation du Mahatma Gandhi, dans le hall d’honneur de l’Ambassade de l’Inde à Paris.

Retenons quelques citations du Mahatma Gandhi pour prolonger l’entretien et « nourrir » la réflexion des élèves au moment de la simulation des négociations multilatérales (parmi 15 délégations) en vue de l’adoption d’un texte d’accord portant sur les thèmes de l’atténuation, l’adaptation, la forêt et le financement pour lutter contre le réchauffement climatique.

  • « Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun mais pas assez pour la cupidité de tous. »
  • « Vivre simplement pour que simplement les autres puissent vivre. »
  • « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. »
  • « Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a. » (Extrait des Lettres à l’Ashram).
Remerciements
A nouveau, les deux élèves et leur professeur tiennent à remercier très vivement de l’accueil qui leur a été fait ainsi que des livres qui leurs ont été offerts pour compléter leur découverte de l’Inde.

A consulter :

PNG - 173.3 ko

Voir en ligne : ambassade de l’Inde à Paris

P.-S.

- Il sera fait don des livres offerts au CDi du lycée.

- Dans un prochain article vous pourrez retrouver toutes les réponses détaillées qui ont été apportées aux deux lycéens.

Bandeau bas

Répondre à cet article

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 

Explorer