Autour du travail de Merce Cunningham avec Jean-Marc Piquemal

Mardi 4 novembre 2014, les élèves de 1ère et Tle de l’option Art danse travailleront avec Jean-Marc Piquemal autour de l’apport de Merce Cunningham en danse contemporaine. Cet atelier aura pour but de comprendre et de s’approprier les processus de composition propre à ce chorégraphe révolutionnaire.

Jean-Marc Piquemal

Après une formation en danse classique et contemporaine, Jean-Marc Piquemal va danser le répertoire classique dans différents théâtres. Il passe deux ans au Staatstheater de Mainz (Allemagne) où il travaille un style néoclassique. De retour en France, après l’obtention du diplôme d’état pour l’enseignement de la danse, il s’intéresse à la danse baroque et contemporaine.

Danseur, notateur Laban et chorégraphe Jean-Marc Piquemal a étudié la cinétographie Laban avec Jaqueline Challet-Haas. Il est certifié comme éducateur somatique pour le mouvement, en Body-Mind Centering®, une approche de réorganisation somatique par le mouvement et le toucher.

Il co-dirige avec Noëlle Simonet les projets de la compagnie Labkine depuis 1998. Cette compagnie est spécialisée dans la danse moderne du XXe siècle. Il va reconstruire au sein de cette compagnie des extraits ou des pièces de Caroline Carlson, Doris Humphrey, Daniel Nagrin, Hania Holm, Alwin Nikolaïs, Yvonne Rainer, Jean-Claude Gallotta.

En 2003, il remonte la « Pavane pour une Infante défunte » chorégraphié par Kurt Jooss au Laban Center à Londres.

En 2006, J-M Piquemal co-signe la création « Digressions » avec Noëlle Simonet.

En novembre 2007, il crée, toujours avec Noëlle Simonet, le spectacle « Dancing Red » : commande du Centre national de la Danse dans le cadre de sa saison culturelle « Danses et résistances ».

Il travaille aussi depuis plus de 1997 avec la compagnie « Fêtes Galantes » dirigée par Béatrice Massin qu’il a assisté pour le film « Le Roi danse » de Gérard Corbiau

Source : Youtube - Durée de la vidéo : 2 mn 53 s, Ballett am Rhein

Merce Cunningham

Merce Cunningham (1919-2009) était un danseur et chorégraphe américain. Son œuvre a contribué au renouvellement de la pensée de la danse dans le monde. Il est notamment connu pour :

  • l’utilisation du hasard comme procédé de composition de ses pièces pour prendre des décisions objectives et se surprendre ;
  • son rapport au temps : la musicalité est interne au mouvement, elle n’est pas imposée par le support musical. Merce travaille avec le chronomètre (notion de durée) et superpose danse et musique le jour de la représentation. Il travaille notamment avec le compositeur John Cage, qui fut aussi son compagnon ;
  • son rapport à l’espace : l’espace n’est plus hiérarchisé, chaque danseur est son propre centre et tout point dans l’espace est d’égale importance ;
  • ses collaborations artistiques avec des plasticiens comme Robert Rauschenberg et Jasper Johns, des compositeurs comme Earle Brown, Morton Feldman, David Tudor.
    Dans les pièces de Cunningham, la danse, la musique, l’œuvre plastique, qui sont travaillées chacune de leur côté, sont superposées le jour du spectacle pour une rencontre artistique ouverte.
  • la création d’un logiciel qui créé et modélise le mouvement : « Lifeforms », qui propose des mouvements aléatoires, dans un ordre aléatoire.

Source : Youtube - Durée de la vidéo : 59 s, the Merce Cunningham Trust

Répondre à cet article

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 

Explorer