Atelier de danse autour de la pièce « La tectonique des plaques » des Ouvreurs de possibles

Les élèves de 2nde option art danse travailleront mardi 14 octobre en atelier avec Delphine Bachacou chorégraphe avec Jean-Philippe Costes-Muscat de la pièce « La tectonique des plaques » que les élèves iront voir au Nickel mardi 4 novembre.

En 2013, les « Ouvreurs de Possibles » ont exploré la thématique des frottements partant de l’idée de se frotter au monde. Ces explorations ont pris la forme d’un trio chorégraphique et musical intitulé : « La tribologie des humains ».

Dans « La tectonique des plaques », les Ouvreurs de Possibles souhaitent poursuivre leurs recherches sur la question des frottements et explorer d’autres matières artistiques notamment à travers de nouvelles collaborations.

La pièce prend la forme d’une conférence loufoque, organisée autour d’un abécédaire du frottement.

Cette démarche s’appuie sur le vocabulaire spécifique à l’étude des frottements

JPEG - 73.4 ko
La tribologie des humains, photographie de Patrice Berthereau.

Lors de l’atelier au lycée la danseuse et chorégraphe Delphine Bachacou présentera le travail de la compagnie et notamment celui qui a été effectué pour la pièce « La tectonique des plaques » et fera traverser aux élèves des situations mettant en jeu les relations entre danseurs.

Delphine Bachacou a suivi un cursus universitaire en histoire de l’art et en médiation culturelle et s’est formée en parallèle à la danse contemporaine dans les conservatoires de Mont-de-Marsan et de Bordeaux.

Elle s’est notamment intéressée à la relation entre artistes et populations, entre œuvres et populations et a fait de nombreuses propositions de danse dans l’espace public. Lire en ligne un entretien de la chorégraphe à ce sujet.

Depuis 1999, elle s’engage en tant que danseuse, chorégraphe et pédagogue, dans différents projets chorégraphiques notamment celui de la « Compagnie de la Bulle ».

En Juin 2009, elle crée avec Jean-Philippe Costes Muscat la compagnie « Les Ouvreurs de Possibles », compagnie chorégraphique ayant pour but la création de projets artistiques innovants, repensant le rapport aux territoires et aux populations.

De 2004 à 2011, elle a été Responsable de la médiation culturelle au Centre national de la danse en tant que personne-ressources pour la « danse à l’école ».

JPEG - 233.1 ko
JPEG - 225.9 ko
« La tectonique des plaques ».

Voir en ligne : le site de la compagnie « Les ouvreurs de possibles »

P.-S.

- Crédit photographique du logo de l’article :
© Agathe Poupeney / PhotoScene

Répondre à cet article

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 

Explorer