Mise en scène de Laurent Russo de Phèdre de Racine

400 élèves du lycée au théâtre.
Espace Jean Racine de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, le 7 mars 2014

Vendredi 7 mars, deux séances de la pièce Phèdre de Jean Racine ont été proposées à quatre cents élèves du lycée Bascan, dans une mise en scène de Laurent Russo, professeur de lettres et art dramatique.

Ce dernier présente son travail de la façon suivante :

  • « Monter Phèdre aujourd’hui, c’est d’abord un défi dans une société où le théâtre tragique est de plus en plus mal compris et apprécié. La culture du jeune public notamment est très éloignée du vers racinien.
    L’est également celle des spectateurs adultes qui vont peu au théâtre, ou qui sont habitués à voir des œuvres plus faciles d’accès et cherchent des sources de réflexion plutôt dans des documentaires, des débats et des films.
    Il s’agit donc de faire découvrir au plus grand nombre l’intérêt du spectacle vivant comme art citoyen et de montrer que la tragédie peut combler autant que les autres formes de divertissement.
    Ceci explique une adaptation de la pièce en 1h20 : l’action est resserrée autour des quatre personnages principaux et la mise en scène fait la part belle aux techniques modernes, vidéos, manipulation d’images, moyens de communication à distance. »

L’incursion des nouvelles technologies a été particulièrement appréciée par les élèves à en croire leurs remarques :

  • « Au début de la pièce, on remarque Hippolyte en train de parler au téléphone et par la suite, on voit Œnone avec un appareil photo. Des objets modernes dans une pièce de théâtre du XVIIe siècle, c’est un choix étonnant du metteur en scène, qui voulait montrer la modernité et l’intemporalité du texte : « mon but a été de servir un texte atemporel qui fait écho à la violence de notre société » (Laurent Russo). » Emilie Forest, 1re ST2S.
  • « Le côté « nouvelle génération » de la pièce fait qu’elle est plus intéressante, plus abordable, en particulier pour les jeunes. » Charlotte Fritz-Lahaye, 1re ST2S
JPEG - 36.2 ko
Affiche de la pièce de théâtre

Répondre à cet article

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 

Explorer